Étude : Les Français voient leur propre consommation d’énergie d’un oeil critique

– Cross reference: Picture is available via epa european pressphoto agency (http://www.epa.eu) –

Les consommateurs français émettent une sévère autocritique quant à la transition énergétique : 71 % déclarent qu »ils consomment toujours trop d »énergie. 63 % considèrent que le rythme de mise en œuvre de la transition énergétique est trop lent. En parallèle, l »objectif visant à réduire les émissions de CO2 pour protéger le climat est important pour 85 % des sondés. Ces données sont les résultats de l »enquête « Energie-Trendmonitor 2018 en France » menée pour le compte de Stiebel Eltron lors de laquelle 1 000 Français représentatifs de la population ont été interrogés.

69 % des consommateurs français souhaitent accélérer le développement de l »énergie éolienne pour réduire l »empreinte carbone. Trois-quarts de la population estiment que la progression de l »énergie solaire est trop lente.

WWF fait appel à Paris, Marseille et Lyon  

Depuis un an, la transition énergétique est au programme de la feuille de route de la politique du Gouvernement français. L »objectif : Suite au « Plan Climat » présenté il y a un peu plus d »un an, il est souhaitable que l »accord de Paris soit mis en œuvre en France : à cet égard, l »Hexagone s »est donné pour mission d »atteindre une neutralité carbone à l »horizon 2050. Toutefois, Paris, Marseille ou Lyon, qui comptent parmi les dix plus grandes villes françaises courent le risque de manquer cet objectif. C »est la conclusion d »une étude de WWF, le Fond Mondial pour la Nature, qui vient d »être publiée en France. WWF lance donc un appel à ces métropoles françaises pour que celles-ci redoublent au minimum leurs efforts si elles veulent être en mesure d »atteindre les propres objectifs qu »elles se sont fixés pour 2030. Pascal Canfin, directeur général de WWF France, met en garde que les métropoles ont près de 15 ans de retard pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Selon WWF, 80 % des Français vivent dans les villes et sont donc responsables à 67 % des émissions de gaz à effet de serre.

Les consommateurs prennent en main la lutte contre le réchauffement climatique  

Amaury Journel, directeur général de Stiebel Eltron, déclare « qu »il faudra à l »avenir intensifier la motivation des citoyens pour qu »ils apportent leur contribution personnelle à la protection du climat ». 71 % des Français sont d »avis que l »utilisation d »une technologie de l »environnement est essentielle pour réduire durablement les émissions de CO2 en installant par exemple des pompes à chaleur et mener ainsi au succès la transition énergétique. La technologie de ces appareils pour le chauffage et l »eau chaude sanitaire offre l »avantage de pouvoir fonctionner sans énergie fossile. Un autre plus : l »été, une pompe à chaleur peut fonctionner en mode rafraîchissement.

A PROPOS DE STIEBEL ELTRON

STIEBEL ELTRON propose des solutions innovantes dans le domaine de la production d »eau chaude sanitaire, du chauffage, de la ventilation et de la climatisation. Le Groupe, dont le siège social se trouve à Holzminden, en Allemagne, emploie 3 300 personnes.

Les 5 sites de production de STIEBEL ELTRON assurent la conception et la fabrication de produits respectueux de l »environnement, efficaces et pratiques. Le groupe détient 26 filiales à travers le monde.

La filiale française STIEBEL ELTRON S.A.S. a été fondée en 1981. Elle est basée à Metz, en Moselle (57).  Elle fait partie des plus importantes filiales du Groupe STIEBEL ELTRON.

Emmanuelle Lucien-Brun
Attachée de presse
+33(0)647-490-677
39 rue Vaubecour
69002 Lyon

PARIS and METZ, France, August 31, 2018 /PRNewswire/ —